Bienvenue sur le site de la Fédération des Yvelines
de Debout La France

Editorial:

yvelines

Dans un sondage de fin avril, 64% des Français s'étaient dits décus par l'action d'E. Macron. Dans un tout nouveau sondage, la cote du président et de son premier ministre baissent encore.
Est-ce vraiment étonnant ? Quand la grève de la SNCF exaspère les usagers ? Quand Parcoursup affole les lycéens et que certaines universités bloquées ne savent plus comment faire passer les examens ? Quand les policiers sont pris pour cible ? Quand les attentats se banalisent ? Les Français s'aperçoivent que le gouvernement Macron ne fait que de la communication tout en obéissant aux diktats d'une Union Européenne qui ne nous veut pas que du bien.
C'est pourquoi les militants de Debout La France distribuent inlassablement des tracts pour expliquer qu'une autre politique est possible.
 

Retrouvez ci-dessous les derniers communiqués, interviews
ou informations de notre mouvement.
 

Au sommaire:

  •  Vie du mouvement 

    Fête des Fédérations 2018

    DLF organise une fête des Fédérations dans toute la France le week-end du 9 et 10 juin 2018. Que vous soyez adhérents, militants, sympathisants ou simples curieux, ne laissez pas passer cette occasion unique de rencontrer les fédérations de Debout la France autour d’un repas chaleureux !

    Pour toute l'Ile de France, cette fête aura lieu à Wissous dans l'Essonne le samedi 9 juin.
    Informations et inscriptions: cliquez ici...
     

    Référendum national sur l'immigration (17 avril 2018)

    Seul un référendum peut stopper la submersion migratoire !
    Ce mardi 17 avril, Emmanuel Macron lance ses "consultations citoyennes" sur l’Union Européenne.
    Il invente une fausse démocratie participative où quelques privilégiés et personnes autorisées vont relayer sa communication tout azimut tout en faisant semblant d’écouter les Français.
    Or la seule consultation citoyenne qui vaille, celle qui donne vraiment la parole au peuple, c’est le référendum !
    Lire la suite du communiqué...

    referendum
    Cliquez pour signer la demande de référendum...


     
  •  Nos actions en Yvelines 

    Communiqué de presse de DLF78 (06/05/18)

    Objet: Debout la France Yvelines alerte sur les conséquences de l’arrivée de 300 migrants à Jouy-en-Josas
    Dans un article daté du 29 avril 2018, Le Parisien titrait sereinement « Un centre de formation pour les réfugiés va voir le jour dans les Yvelines ». Si on en croit l’auteur de l’article, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes à Jouy-en-Josas où le Maire de la ville est enthousiaste : « On adhère au projet et on va faire en sorte que tout se passe bien ». Ce projet prévoit d'accueillir dans la commune 300 migrants d'ici l'été, et plus de 5000 sur 9 ans.
    Alain LONGERINAS, Secrétaire Départemental de Debout La France dans les Yvelines et Bernard CAPDEVILLE, Délégué de la Deuxième circonscription, se sont donc rendus sur place mardi 2 mai pour aller à la rencontre de la population locale et recueillir son sentiment concernant ce projet démesuré au regard des 5500 habitants du bourg. La population nous a livré un tout autre son de cloche.
    Alain LONGERINAS déclare en effet : « Les habitants de Jouy-en-Josas que nous avons rencontrés sont au mieux pas du tout au courant de cette arrivée dans moins d’un mois, au pire, très inquiets et en colère ». Les commerçants craignent les nuisances, en l’absence totale de renfort policier début juin, ainsi qu’une baisse de leur chiffre d'affaire. « Deux habitants de longue date de la commune s’inquiètent énormément de l’impact sur le centre-ville ».
    Alain LONGERINAS poursuit avec cette confidence d'une habitante : « Le maire habituellement si visible en ville est absent depuis que la nouvelle a été officialisée, il est devenu totalement invisible ».
    Debout la France Yvelines dénonce une arrivée organisée en catimini, sans aucune concertation avec la population locale, qui est mal préparée et très mal acceptée. Il est demandé une concertation locale avec un véritable débat sur la question lors d'une réunion publique, notamment pour présenter des alternatives possibles au projet pour loger des SDF (Sans Domicile Fixe).

    Ce communiqué a été repris sur parisvox.info.

    Dernière minute: Le projet a été ajourné par le Préfet. Les médias locaux communiquent:
    78Actu:Le projet de centre de formation pour réfugiés de Jouy-en-Josas abandonné
    Le Parisien:Jouy-en-Josas: coup d’arrêt au projet de centre de formation pour les réfugiés

    Cliquez pour retrouver tous nos communiqués...

    Rejoignez-nous !

    collage  villepreux  Autres photos ici...


    Militantisme sur le marché (video)
         Nous continuons à marquer notre présence sur le terrain.
    Chaque semaine, nous collons des affiches, nous tractons sur les marchés ou les gares ou nous distribuons nos tracts dans les boites au lettres. Alors, si vous êtes disponibles, rejoignez-nous pour coller, tracter ou boiter près de chez vous.
    Prenez contact auprès de votre délégué de circonscription ou envoyez-nous un mail via ce site !

    Cliquez pour retrouver toutes nos actions, photos et communiqués...


     
  •  Nos adhérents écrivent 

    Le racket européen organisé a un nouveau super-héros complice: M comme Macron

    Tribune de C.P. - 24 mai 2018

    Après le Z de Zorro et après Robin des Bois, qui prenaient tous les deux aux plus riches pour redonner aux plus modestes, voilà que le M de Macron a été apposé sur le nouveau budget européen, chantre de l'austérité et de nouvelles désastreuses pour la France. Ce cadre financier pluriannuel (2021-2027) a été présenté par la Commission européenne au début du mois de mai et doit encore faire l'objet de négociations, mais les grandes lignes en sont inquiétantes.

    D'abord, ce budget européen est en hausse de 18%. Étrange, lorsque l'on sait que l'Union européenne à 28 sera bientôt une Union à 27 avec la sortie de Royaume-Uni d'ici 2019. Ainsi donc, alors que l'Union européenne perd un contributeur, elle décide d'augmenter son budget. Supposons que la France perde 20 millions d'habitants et qu'elle continue à vivre avec le même budget, que n'aurait pas dit cette Commission européenne sur l'état de nos finances publiques ? Allons, un peu de rigueur ! Surtout que l'Union européenne devrait bénéficier de nouvelles ressources propres:
    Lire la suite...
     

    Le RAN-BO

    Petite chronique de Marie-France LAVENNE-REYNAERT - 15 mai 2018

    Je remercie le Secrétaire départemental de DLF78 et les administrateurs du site DLF78 de me laisser un peu de place pour ma chronique « Bien-Etre » dont l’objet est d’encourager la pratique du RAN-BO.

    Le RAN-BO est une activité gratuite (par les durs temps Macroniens qui courent, c’est bien), accessible à tous, à pratiquer, seul, avec des amis, en famille, selon les disponibilités.
    Activité idéale pour les retraités bien mis à mal par l’augmentation injuste et injustifiée de la CSG. Ils pourront y consacrer plus de temps, rentrer en « résistance » contre la politique sociale désastreuse de Macron et rester en pleine forme !
    Lire la suite...
     

 

  •  Actions et communiqués de NDA 

    23 mai 2018:
    Hausse du chômage: Emmanuel Macron, le faux ami des emplois français !

    Les chiffres de l’Insee sont formels : le chômage repart à la hausse ! et ce malgré les manipulations des chiffres par le gouvernement. Les Français subissent de plein fouet la superficialité et l’inefficacité de la politique économique d’Emmanuel Macron.
    Lire la suite...

    23 mai 2018:
    Vidéosurveillance dans les abattoirs: Emmanuel Macron renonce à l’un de ses rares engagements en matière de bien-être animal !

    La condition animale n’est visiblement pas une préoccupation de notre gouvernement !
    L’article 13 du projet de loi Agriculture et Alimentation, réservé au bien-être animal, manquait déjà de toute évidence de consistance.
    Lire la suite...

    22 mai 2018:
    Plan banlieue: la montagne accouche d’une souris

    Le Make banlieue great again n’aura pas lieu !
    Après les plans "banlieue 89", Tapie, Jospin, "Espoir Banlieues" Ayrault, etc. le rapport de Jean-Louis Borloo, pourtant missionné par Emmanuel Macron lui-même, est mort-né.
    Depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron et le gouvernement gesticulent.
    Lire la suite...

    22 mai 2018:
    CRS victimes d'un guet-apens à Grenoble: une insécurité qui explose...

    Ce lundi 21 mai, des policiers de la CRS 43 de Châlons-sur-Saône en déplacement à Grenoble ont été violemment agressés par une quinzaine d'individus cagoulés, alors qu'ils rentraient à leur cantonnement au sein de la CRS 47.
    Ces policiers, qui assuraient une mission de sécurisation de l'agglomération grenobloise, profitaient de leur journée de repos et c'est à leur retour au cantonnement qu'une quinzaine de racailles cachées dans des buissons les ont lynchés et frappés au sol, avec des casques notamment. 4 CRS ont été blessés dont 2 plus sérieusement. Ils ont dû être hospitalisés dans deux hôpitaux grenoblois.
    Lire la suite...

    21 mai 2018:
    Vive l’Italie !

    Après plusieurs semaines d'incertitude et de négociation, les deux vainqueurs des élections italiennes, le M5S et la Ligue sont parvenus à un accord de gouvernement avec la proposition de Giuseppe CONTE comme futur Premier ministre.
    Lire la suite...

    17 mai 2018:
    Agriculture: Le gouvernement méprise nos agriculteurs !

    Alors qu’un tiers des agriculteurs gagnent moins de 350 euros par mois et qu’un paysan se suicide en France tous les deux jours, le gouvernement a bloqué une nouvelle fois la hausse des petites retraites agricoles votée au Sénat et a stoppé le financement de l'aide au répit, qui permet aux paysans victimes d’épuisement professionnel de partir en vacances.
    Lire la suite...

    Retrouvez les communiqués précédents...
     
     

  •  Dernières sélections médias 

    Proposition d'un serment de fidélité des imams à la France et à la République (18/05/18)

    Alors que la France est une nouvelle fois endeuillée par la barbarie islamiste, il est temps que la République ait le courage de s’attaquer aux racines du mal.
    Depuis plus de trente ans, des groupes islamistes ont propagé leur influence et leur discours de haine en France et en Europe. Ces mouvements alimentent ouvertement le fanatisme des terroristes. Ils attaquent ouvertement les valeurs de notre pays et attentent à la vie d’innocents.
    Hélas, les gouvernements successifs n’ont pas mesuré l’ampleur de cette gangrène fanatique. Parfois, ils ont même favorisé l’influence de puissances étrangères qui finançaient les idéologies islamistes les plus radicales.
    Debout la France propose plusieurs dispositions pour s’attaquer frontalement au fanatisme islamiste en France et interdire de fait toutes les manifestations de certaines idéologies comme le Salafisme.

    Cliquez pour lire la charte proposée...
     

    NDA sur France Inter (16/05/18)

    Le jeudi 16 mai 2018, Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne et président de Debout la France, était l'invité du "Grand Entretien" dans le 7/9 de France Inter.



     

    Retrouvez les sélections médias précédentes...